Votre enfant à des problèmes à l'école

Votre enfant vit des problèmes à l’école ?

Vous vous sentez démuni-e face à ce que votre enfant vit à l’école ?

 

Prenons l’exemple d’une dispute avec une amie ou un ami.

Vous souhaitez l’aider à faire face à cette situation, à relever le défi qui s’est présenté à lui.

Cependant, vous ne savez pas comment vous y prendre.

Quoi faire…Quoi dire.

 

Comment beaucoup de parents, vous pouvez vous questionner, douter, vous énerver, vous tromper…

Parce que vous aussi, vous pouvez être pris-e “par vos émotions”

C’est normal.

C’est votre enfant et vous avez envie des meilleurs pour lui 😉

 

C’est ainsi, qu’en voulant bien faire pour l’aider à régler vite le problème, vous pouvez …

 

1- Dire à votre enfant ce qu’il doit faire…

Notez que c’est souvent ce que nous faisons avec une amie qui nous explique qu’elle ne sait pas trop quoi faire pour se sortir d’une situation. Animé-e par l’élan de bien faire, nous avons cette tendance (assez spontanée) de vouloir lui apporter des solutions rapides.

Parce que nous n’aimons pas voir la personne “pédaler dans le sable”, comme je dis.

 

Le revers à cette façon de fonctionner est qu’ inconsciemment la personne peut comprendre « Je suis incapable de trouver, seule, des solutions »

 

Ceci est vrai aussi avec l’enfant.

 

2- Minimiser une situation

Lorsque vous entendez votre fillette, par exemple, vous expliquer que sa meilleure amie lui a dit “Tu n’es plus ma meilleure amie…”

Vous pouvez peut-être parfois avoir tendance à changer de sujet pour minimiser la situation…

« Ce n’est pas très grave, il y a des choses bien pires que cela dans la vie ! »

« Ne t’inquiète pas  ma chérie: une amie de perdue, 10 de retrouver ! »

 

A vos yeux, la situation ne mérite pas de se mettre dans un tel état émotionnel. Mais pour votre jeune enfant, c’est “la fin du monde” d’être rejetée/abandonnée par sa “meilleure amie…”

Il est important de pouvoir accueillir ce que votre enfant vous confie.

Souvent, le fait d’avoir été entendu permet à votre enfant de s’installer dans une autre dynamique et du coup, il pourra trouver des ressources plus facilement en lui. En tout cas, il sera plus réceptif à une discussion avec vous, pour chercher ensemble, comment faire.

 

3- A l’inverse…Dramatiser

Voire exagérer la situation que votre enfant vit…

“Oh mon pauvre chéri. C’est terrible ce qui t’arrive là…”

Cela vient peut-être réveiller une de vos blessures d’enfant ?

 

Cette façon de faire peut parfois ancrer l’enfant dans une posture de “victime.”

En effet, celui-ci peut penser “Ah oui, si maman s’inquiète ainsi, c’est que c’est grave…”

Et le risque est de s’enfermer dans un cercle vicieux, dans lequel la situation dégénère, avec par exemples, l’arrivée de troubles du sommeil peuvent apparaître, du stress…

Bien sûr, beaucoup de choses se passent dans l’inconscient…

 

Et, je ne dis pas qu’il ne faut pas aider votre enfant.

Je ne dis pas non plus qu’il ne faut pas s’inquiéter.

 

Sachez cependant qu’il est intéressant d’apprendre à l’enfant qu’il a plein de ressources et plein de forces intérieures.

ET, que vous avez confiance en lui.

La sophrologie est une amie pour la vie !

La pratique régulière de la sophrologie va aider votre enfant à mettre des mots sur ses ressentis.
Progressivement, l’enfant va reconnaître et accueillir ses émotions.
Ensuite, il va comprendre ce qui se passe et pouvoir mieux gérer ses émotions.
Enfin, il va pouvoir mettre des choses en place pour son bien-être.
Bien sûr, c’est un processus dynamique et cela prend un peu de temps.
Mais, ça vaut vraiment la peine de lui apprendre ces différentes compétences.
Elles lui serviront toute sa vie !
Et, comme je l’explique souvent, cela change la vie de pouvoir avancer en se sentant équipé d’outils.

Pratiquement

Si vous souhaitez développer le potentiel de votre enfant (se sentir bien dans sa peau, être plus heureux, booster la confiance en soi, développer ses capacités d’attention et de concentration, avoir un bel élan de vie), dès maintenant, pratiquez souvent les exercices, comme Sophie le fait avec sa fille 😉

Ils sont présentés sous une forme ludique.

“Bonjour Madame Singer, Un grand merci pour toutes ces séances, que ma fille et moi-même utilisons tous les jours. Enfin, ja la sens plus détendue et elle développe une plus grande confiance en elle. Sophie”

https://www.francoisesinger.be/produit/mieux-gerer-ses-emotions-pour-mieux-apprendre/

 

Avec coeur,

Signature Françoise Singer. Sophrologie. Sophrologue et art-thérapeute. Waremme/ Limal. Bien-$etre. Bonheur. Douceur. Résilience. Agir. Passer à l'action. Aller dans la vie. Dire oui à la vie.

 

 

Post a comment