Je prends soin de moi

J’avais envie de partager avec vous mon témoignage sur l’importance de prendre soin de soi et de profiter de la vie, dans l’instant.
Je n’avais jamais réalisé la valeur de la vie avant l’annonce de ce pronostic catastrophique pour mon fils.Lorsque mon bébé avait 23 mois…
J’ai été soudainement plongée dans une peur terrible.
Mon rêve a été brisé au moment même où…
J’ai appris l’effroyable diagnostic.
La pédiatre de l’hôpital m’a dit :
« Nous avons fait tout ce qui était possible.
Nous ne savons pas s’il va s’en sortir… »Mon bébé allait avoir deux ans, quelques jours plus tard.
Le diagnostic m’est tombé dessus, comme un coup de poing
Dans le ventre d’une violence inouïe qui vous laisse sans voix,
Le souffle coupé.J’étais sous le choc.
Ma vie a vacillé.

Pendant ces deux longues années, j’ai emmené mon enfant voir
Différents pédiatres.
Il a passé de nombreux tests.
Il a été traumatisé par des tas de prises de sang,
De nombreux examens, des hospitalisations.

J’ai sacrifié tous mes loisirs.
J’ai reporté tous mes rêves à plus tard.

Et là, j’ai été brutalement transplantée dans une autre réalité.
Je me suis retrouvée, comme une enfant perdue, dans l’inconnu.
Abasourdie par la déclaration du médecin.
Chaque mot du docteur me ramenait au seul verdict :
Personne ne savait si mon fils allait continuer de vivre ou pas.

Bam !
Le glas du temps a résonné telle une alarme.
Comme si la vie m’incitait à profiter de chaque parcelle de cette…
Fin de vie ?
Et, surtout, ne pas faire le compte de tous ces plaisirs
Dont nous aurions pu profiter et que nous avons laissé passer.

Plus le temps de tergiverser.
Plus de temps à gaspiller.

J’ai foncé, les bras grands ouverts à l’amour, à la joie,
A la beauté, à la douceur, à la VIE…
Je lui ai préparé un de ces anniversaires !!
J’ai fait venir un magicien.
Il avait même pris deux colombes blanches.
Il y avait la famille et des amis.
Et des tas de cadeaux.
C’est vrai, j’ai exagéré, je l’avoue.
Mais je me disais que tout ce qui ne serait pas vécu, serait perdu.
Alors, j’y suis allée, sans me poser de questions.
Un gâteau incroyable.
Heureusement, contre toute attente, il passa le cap !

Aujourd’hui, mon fils va bien.
Malgré ce passage difficile, je n’ai jamais abandonné mes démarches…
Cela a été long, presque 5 ans…
J’ai finalement rencontré un autre pédiatre.

Le docteur Brichteux, aujourd’hui retraité à qui j’exprime toute ma gratitude.

Il s’est occupé de mon enfant, qui avait alors 7 ans.
Un diagnostic a pu être posé.
Et une équipe s’est constituée autour de lui, pour une prise en charge globale.

Vivre ses rêves

Je remarque, avec tristesse,
Que pas mal de personnes ont renoncé à vivre leurs rêves.
Elles choisissent de suivre la raison plutôt que la voie du coeur.En effet, beaucoup de personnes ont des peurs.
De nombreuses peurs.
Des peurs qui les bloquent dans leur cheminement.
Et qui les empêchent de vivre la vie heureuse qu’elles méritent.Etes-vous prêt-es à plonger dans l’instant présent et à cueillir
Tous les cadeaux de la vie ?
Si oui, ne ratez jamais une occasion de profiter.
N’attendez pas que le temps presse subitement pour croquer
La vie à pleines dents.

Comme je l’ai déjà écrit, le ménage peut attendre

Vous faut-il vraiment attendre cette extrémité, comme moi,
Pour apprendre à savourer enfin la vie ?

Pourquoi remettre à plus tard ce que vous pouvez vivre maintenant avec plaisir ?
Qu’attendez-vous pour vous rire, vous amuser, voir des personnes positives qui vous font du bien ?

Voici un bon slogan qui me revient :

Plus de liens et moins de biens !!
Du lien avec soi, d’abord (en prenant soin de soi.)
Et puis du lien avec les autres.
Belle journée à vous.
Je vous embrasse
Françoise

Poster un commentaire